Alain Fleischer, aventurier de l’image

Exposition au Cent quatre, Paris (10 octobre 2020 – 31 janvier 2021) Tout aventurier, tout explorateur s’est d’abord embarqué, d’une manière ou d’une autre : c’est ainsi depuis Ulysse, depuis Enée, depuis toujours, car il faut quitter pour trouver. Se quitter soi-même, ou le présent, ou notre lieu.  C’est donc par un Voyage en brise-glace qu’AlainLire la suite « Alain Fleischer, aventurier de l’image »

L’art actif

C’est une société commercialisant de la bière qui désigne ou concrétise aujourd’hui l’un des chemins les plus prometteurs qui s’ouvrent à l’art de notre temps. L’installation inaugurée à la gare de Grand Central, au cœur de New York, est une proposition émanant du marketing de la marque Natural Light, une bière du groupe Anheuser-Bush auLire la suite « L’art actif »

Tamara Al-Samerraei, ou le réel mis en déroute

Nous souhaitons à la fois rendre hommage à l’excellente galerie Marfa de Beyrouth, qui a été détruite lors de l’explosion de 2020, et se remet courageusement à l’œuvre, et faire mieux connaître une importante artiste du Moyen Orient que cette galerie représente, Tamara Al-Samerraei. Le Liban nous importe à plus d’un titre, mis à partLire la suite « Tamara Al-Samerraei, ou le réel mis en déroute »

Banksy, the art of visual eloquence

Ferrara, Palazzo dei Diamanti, 30 May – 27 September 2020 It is expected, when one reads an article about an “iconic” artist, that his originality and exceptional contribution to the history of art will be one way or another acknowledged and celebrated. One interesting point about Banksy, the pseudonymous English street artist, is that weLire la suite « Banksy, the art of visual eloquence »

Cindy Sherman, portaits du désenchantement

Fondation LVMH – Septembre 2020 – Janvier 2021 La Fondation LVMH consacre une importante rétrospective à la photographe américaine Cindy Sherman, dont tout a déjà été dit, et davantage encore. Mais comment résister à lui consacrer quelques lignes ? Née en 1954 à Glen Ridge, une obscure bourgade du New Jersey située a peu de distanceLire la suite « Cindy Sherman, portaits du désenchantement »

Ceci est une œuvre d’art

Un hotel à Genève… Décembre 2019 Oeuvre d’art, Merci de ne pas toucher. Telle est l’inscription (mots soulignés compris) qui figure sur deux panonceaux encadrant un gros ours de couleur rouge vif, juché sur un socle noir, devant l’arbre de Noël placé dans le hall d’un hôtel de luxe à Genève. La version anglaise deLire la suite « Ceci est une œuvre d’art »

Cattelan’s banana and the desire-machine

Art Basel Miami, December 2019 It is impossible to avoid sparing a word for the now famous banana of Maurizio Cattelan. During the Wednesday preview of Art Basel Miami, while strolling in the alleys, one could spot at Gallery Perrotin a banana affixed to the wall by means of a silvery tape. Peering at theLire la suite « Cattelan’s banana and the desire-machine »

Joana Hadjithomas, Khalil Joreige, et Taysir Batniji, artistes de la trace

Beirut Art Fair, Septembre 2019 La foire d’art contemporain de Beyrouth fêtait cette année ses vingt ans, et l’on y pouvait déceler une énergie nouvelle. Un beau travail a été fait par les commissaires et organisateurs non seulement pour rendre visible cet événement sur la carte des – désormais trop nombreuses – foires d’art contemporain,Lire la suite « Joana Hadjithomas, Khalil Joreige, et Taysir Batniji, artistes de la trace »

Kounellis, a dramaturgy of the matter

Fondazione Prada, Venice, 2019 “I was called an artist in the Sixties because they didn’t know how to define a pile of coal. But I am a painter, and I claim my initiation in painting. Because painting is the construction of images and doesn’t refer to a manner or, even less, a technique.” (In AlessandraLire la suite « Kounellis, a dramaturgy of the matter »

Luca Resta, une méditation sur le presque-plus-rien

Galerie Italienne, Septembre 2019 La Galerie Italienne présente, avec Azad Asifovich pour commissaire, les derniers travaux d’un jeune artiste italien né en 1982, Luca Resta, qui commente et transfigure ce qu’on est tenté de qualifier de « presque plus rien ». Interrogé par Michel Serres en 1971, à une époque où la télévision osait encore échapper auLire la suite « Luca Resta, une méditation sur le presque-plus-rien »